Qu'est-ce que le label RGE ?

Le label RGE : Dans le cadre des travaux de construction et de rénovation, on retrouve sous cette appellation les entreprises et artisans Reconnus Garant de l’Environnement. Mais concrètement, qu’est-ce que cela veut bien dire ?

Lisez notre article pour découvrir et tout comprendre du label RGE : Des différents labels aux enjeux.

Label RGE : principe

Le label RGE a été mis en place en 2011 et s’adresse aux artisans et entreprises du bâtiment et permet aux particuliers de reconnaître la qualité des prestations de ces derniers dans le cadre de la réalisation de travaux d’amélioration énergétique et d’économie d’énergie.
Outre le gage de qualité que ce signe confère, seul l’emploi d’artisans ou d’entreprises qualifiés RGE ouvrent le droit à des aides publiques.

Comment obtient-on le label RGE ?

Le label RGE est délivré par des organismes indépendants de certification ou de qualification. Les conditions d’obtention du label RGE varient alors selon l’organisme et selon le secteur d’activité de l’artisan.

Dans la plupart des cas, la seule constitution d’un dossier ne suffit pas. Il faut également suivre des formations agréées pour le domaine d’activité concernée et répondre à un certain nombre d’exigences : Compétences, volume de travail, critères légaux et administratifs, audit, sous-traitance. Si les conditions le permettent et que les critères sont respectés, le label est finalement délivré par l’organisme certificateur.

Les différents labels RGE

Il existe différents labels RGE selon les secteurs d’activités et les organismes notamment :

  • Qualif’Elec : Ces certifications concernent les professionnels de l’électricité pour des travaux liés à l’efficacité énergétique et l’installation d’énergies renouvelables ;
  • Qualibat : Ces certifications concernent les professionnels de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables ;
  • Céquami : Avec la Norme Française maison rénovée et HQE, ces certifications concernent des travaux de performance énergétique ;
  • Certibat : Ces certifications concernent globalement la réalisation de travaux de rénovation énergétique ;
  • Qualit’EnR : Ces certifications concernent la réalisation d’installations d’équipements liés aux énergies renouvelables (Qualisol pour l’installation de solaire thermique, Qualipac pour l’installation de pompes à chaleur, QualiPV, Qualibois…).

Dans tous les cas, chaque qualification n’est valable que 4 ans et doit être contrôlée annuellement. A l’échéance de ces 4 années, une réactualisation du dossier doit être faite en justifiant toujours du respect des exigences de la RGE.

Comment savoir si une entreprise est qualifiée RGE

Pour savoir si une entreprise ou un artisan possède bien le label RGE, on peut consulter le site des professionnels de la rénovation qui répertorie toutes les entreprises titulaires d’une qualification RGE à l’adresse suivante https://www.faire.fr/trouvez-un-professionnel en effectuant une recherche soit par commune soit directement à l’aide du SIRET de l’entreprise contactée pour effectuer ses travaux de rénovation énergétique.

Les enjeux du label RGE

Le label RGE est un indicateur de la qualité, du savoir-faire et des garanties pour les consommateurs :

Une condition pour obtenir les aides publiques

Si le label RGE n’a fait son apparition qu’en 2011, depuis 2014, il est désormais une condition impérative dans l’obtention des aides publiques telles que l’Eco PTZ, au 1er janvier 2015, le Crédit d’Impôt Transition Energétique (le CITE).
On estime aussi qu’à moyen et long terme, d’autres aides publiques et subventions seront octroyables uniquement en faisant appel à des entreprises disposant du label RGE.
Ce sont des aides financières à la rénovation qui restent indispensables pour les particuliers dans l’accompagnement vers la transition énergétique.

Garant de la qualité

Le label RGE est aussi un signe de qualité des artisans qui réaliseront vos travaux d’améliorations énergétiques. Vous êtes assurés que les travaux qui vont être effectués vous feront réaliser des économies d’énergie d’où la condition de faire appel à un artisan RGE pour réaliser vos travaux de rénovation pour bénéficier des aides financières publiques.
Il faut veiller toutefois à ce que le label RGE soit bien reconnu pour le professionnel dans le domaine de compétence que vous faites appel puisque le label RGE cible chaque compétence. Par exemple, un professionnel peut être labellisé RGE pour l’installation d’une chaudière à condensation mais pas pour l’installation d’une pompe à chaleur !

Vous pouvez également en savoir plus sur le label RGE depuis le site mis en place par le gouvernement aux particuliers souhaitant réaliser des travaux d’amélioration énergétique : https://www.faire.fr/.

Derniers articles

Retrouvez également tous nos articles, actualités et réalisations Rénovéa.