Aménager sa salle de bains aux normes handicapées (PMR)

Les tracas du quotidien sont légion avec un handicap. Ainsi, dans l'optique d'améliorer l'accessibilité en gardant une autonomie et en évitant les risques de chute, l'aménagement d'une salle de bains PMR est primoridale. Toutefois, en adaptant la salle de bains au handicap, il faut se pencher sur les types d'aménagement aux normes handicapées possibles.
En effet, pour éviter les accident domestiques, il convient de se conformer aux règles d'aménagement en vigueur et avec le matériel adéquat.

Pour aller plus loin...

Les normes à respecter pour une salle de bains adaptée au handicap

Des normes d'accessibilité ont été mises en place afin d'améliorer le quotidien des personnes à mobilité réduite. Ces normes garantissent aux PMR un accès plus facile aux installations du logement.
Les normes à respecter pour une salle de bains adaptée au handicap concernent les installations diverses telles que :

  • Le lavabo
  • La douche
  • La baignoire
  • Le WC

Elles stipulent également les réglements en vigueur pour l'espace afin d'assurer la facilité du déplacement des PMR dans la salle de bains.
Ces normes régissent la hauteur, les dimensions ainsi que les points techniques de chaque élément dans la salle de bains. Elles ont été établies de sorte à répondre aux limites de toute personne handicapée.

Les équipements pour une salle de bains PMR

Pour aménager une salle de bains aux normes PMR, des précisions sur les éléments à installer doivent être respectées.

  • La baignoire doit être équipée d'une porte pour faciliter l'entrée et la sortie ;
  • Le lavabo, la robinetterie, la porte serviette, le miroir et les autres accessoires doivent être situés à une hauteur comprise entre 90 cm et 130 cm. L'épaisseur du lavabo doit également être de 13 cm.
  • Utiliser une vasque suspendue est impératif pour libérer l'accès à un fauteuil roulant. L'espace libre doit être de 60 cm de large et de 30 cm de profondeur pour un meuble sous vasque.
  • Les dispositifs de commande dans la salle de bains (thermostats d'ambiance, interrupteurs, poignées de portes et fenêtres) doivent être situés à une hauteur comprise entre 90 cm à 130 cm.
  • Pour une douche italienne, la baignoire et les toilettes, des barres de maintien doivent être placées.

Les revêtements pour une salle de bains PMR

Les normes à respecter pour l'aménagement d'une salle de bains PMR concernent également les revêtements. Ainsi, le sol se doit d'être sécurisé, notamment anti-dérapant. Du carrelage classé C plus résistant au dérapage au vinyle, de nombreuses solutions sont envisageables.

Aménagement de salle de bains et toilettes

L'adaptation de la salle de bain aux normes handicapées doit également tenir compte de l'accès aux WC. Ainsi, cet accès aux toilettes doit permettre le passage d'un fauteuil roulant. D'autre part, l'espace doit permettre la rotation d'un fauteuil roulant afin de faciliter l'accès. De plus, des barres de maintien doivent également être posées pour permettre un appui.

Les aides pour aménager une salle de bains aux normes PMR

Des aides financières peuvent également être octroyées afin d'alléger les coûts de l'aménagement d'une salle de bains pour les personnes à mobilité réduite.

L'Allocation aux Adultes Handicapés ou AAH

Cette aide financière est accessibles aux PMR avec un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80 %. Elle peut se cumuler avec la majoration pour une vie autonome (MVA) ou avec un complément de ressources. Son montant est de 900 €.

La Majoration pour la Vie Autonome ou MVA

Elle s'élève à 104,77 € et est versée automatiquement, à condition d'habiter un logement indépendant et de ne pas travailler.

La Prestation de Compensation du Handicap ou PCH

Elle va subvenir à tous les besoins des personnes à mobilité réduite : Des aides humaines au soutien technique, en passant par l'accessibilité jusqu'aux aides exceptionnelles telles que les chiens d'aveugle.

Le complément de ressources

Le montant mensuel du complément de ressources est de 179,31 €. Cette aide financière est soumises à certaines conditions telles que :

  • un taux d'incapacité d'au moins 80 %,
  • une capacité de travail de moins de 5 %.

Le complément de ressources se cumule avec l'AAH.

Toutes les aides à la rénovation
Les aides à la rénovation
Obtenir plus d'informations
L'entreprise Rénovéa certifiée RGE et NF
Label RGE et NF

Labellisée RGE et NF, Rénovéa vous propose des prestations de qualité et éligibles aux aides à la rénovation.