Les différentes aides à la rénovation

Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation pour améliorer le confort énergétique de votre habitat ?
Que vous souhaitez réduire vos factures d’énergie, améliorer l’isolation de votre maison, changer vos menuiseries ou changer votre mode de chauffage pour un système plus performant et économe, il existe de nombreuses aides pour vous permettre ces travaux dits de rénovation énergétique.
Retour sur les différentes aides auxquelles vous pouvez certainement prétendre dans le cadre de la rénovation énergétique pour votre logement.

Préparer ses travaux de rénovation

Si vous estimez que votre logement doit subir des travaux de rénovation énergétique (cf. notre article Pourquoi rénover sa maison) alors sachez qu’il existe de nombreuses aides pour rénover votre logement. Quelles sont les raisons qui pourraient vous faire entrevoir des travaux de rénovation :

  • Changement et remplacement de vos menuiseries (fenêtres / portes d’entrée et de service) ;
  • Changement du système de chauffage pour un chauffage plus performant et économique ;
  • Isolation de vos combles et des murs plus performants…

Réaliser des travaux de rénovation énergétiques c’est aussi réaliser des économies sur le long terme, améliorer le confort de votre habitat et augmenter sa valeur de manière significative.

Des aides financières pour la rénovation énergétique

Vous l’avez compris, il y a de nombreuses aides pour entreprendre vos travaux de rénovation. Ces aides peuvent se cumuler selon votre situation personnelle et certains paramètres dont voici les détails :

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique CITE

La première des aides est le CITE. C’est un dispositif fiscal qui vous permet de déduire une partie de vos dépenses liées à vos travaux de rénovation et d’amélioration énergétique de votre logement principal, de vos impôts sur le revenu que vous soyez imposables ou non d’ailleurs.
Le taux de crédit d’impôt octroyé par le CITE est compris entre 15 et 30% du montant total de l’ensemble des travaux de rénovation selon leur nature avec toutefois un plafond de 8 000€ pour une personne seule et un plafond de 16 000€ pour un couple.
Par ailleurs, cette aide s’obtient pour une résidence principale de plus de 2 ans, maison individuelle ou appartement, et pour des locataires ou propriétaires.

L’éco Prêt à taux zéro

Jusqu’au 31 décembre 2018, il vous est possible de bénéficier d’une aide visant à financer vos travaux de rénovation énergétique sans avance de trésorerie et sans intérêts.
Cette aide est disponible pour une résidence principale (appartement ou maison), notamment pour les propriétaires ou bailleurs.

Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)

Vous pouvez également bénéficier d’une aide proposée par des entreprises de fourniture d’énergie telles que EDF, Engie etc., pour la réalisation de travaux dits d’économies d’énergie dans la mesure où ces travaux sont effectués par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).
Ces aides sont disponibles pour les propriétaires ou locataires pour une résidence principale ou secondaire, et peuvent revêtir plusieurs formes dont le prêt à taux bonifié ou le versement de prime sous forme de remises sur vos prochaines factures d’énergie.
La nature des aides déblocables varie selon les entreprises de fournitures d’énergie.

Une TVA réduite à 5.5%

Saviez-vous que lorsque vous réalisez certains travaux de rénovation, propriétaires, locataires ou SCI, pour votre résidence principale ou secondaire, vous pouvez bénéficier d’une TVA réduite à 5.5% ? En effet, pour les logements de plus de 2 ans, les travaux d’amélioration de la qualité énergétique de votre logement sont éligibles à la TVA réduite.

L’aide en faveur des ménages modestes

Cette aide a été mise en place par le ministère de la Transition écologique et solidaire et renforce le dispositif initial « Coup de pouce économies d’énergie » démarré en février 2017. Les ménages modestes peuvent bénéficier de cette aide dont le montant varie selon les ressources du foyer.
Ce dispositif est applicable à partir du 1er avril 2018 jusqu’au 31 décembre 2020 pour les travaux d’isolation des combles et pour le remplacement du système de chauffage par un système plus écologique notamment le remplacement de votre chaudière au fioul.
Bien que cette aide soit versée par les entreprises signataire de cette charte, elle n’est pas cumulable avec les aides obtenues auprès des entreprises de fourniture d’énergie (CEE). Cependant, elle reste cumulable avec les aides du CITE et de l’éco-PTZ.

L’exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie

Vous pouvez bénéficier selon votre commune d’exonérations temporaire partielle voire totale de la taxe foncière. Cette exonération s’applique aux propriétaires qui réalisent des travaux d’économie d’énergie pour leur logement achevés avant le 1er janvier 1989. Rapprochez-vous de votre mairie pour en savoir plus.

Les autres aides

Enfin, sachez qu’il existe d’autres aides qui peuvent également se cumuler :

  • Les aides locales : Ce sont des aides pouvant être obtenues auprès des conseils régionaux et départementaux voire par la commune. Vous pouvez consulter le site de l’ANIL pour connaître toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Vous pouvez également vous rapprocher de votre mairie pour en savoir plus.
  • Le programme « Habiter mieux » : Mis en place par l’ANAH, le programme national « Habiter mieux » propose des aides pour des travaux de rénovation sensés diminuer les déperditions d’énergie de votre habitat. Ces aides s’appliquent pour des logements de plus de 15 ans et n’ayant pas déjà bénéficié d’autres financements de l’Etat durant les 5 dernières années (PTZ etc.). Ces aides s’obtiennent selon vos revenus soumis à des plafonds différents selon votre région. Vous pouvez consulter le site de l’ANAH pour en savoir plus : http://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/les-conditions-de-ressources/
  • Les chèques énergie : Ils concernent certains travaux de rénovation énergétique et servent à régler les factures d’énergie. Ces chèques remplacent les tarifs sociaux de l’énergie et leurs montants peuvent aller de 48€ à 227€.
    Il existe également diverses aides toujours cumulables telles que les aides pour les personnes à mobilité réduite, les aides de la CAF ou encore les aides pour les seniors.

Vous pouvez retrouver plus d’informations concernant toutes ces aides depuis le site du gouvernent : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

Derniers articles

Retrouvez également tous nos articles, actualités et réalisations Rénovéa.